Lapsus d’Arnaud Montebourg : « Le mot fraude est non révélateur »

Montebourg lapsusArnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche, participe au deuxième débat retransmis par BFM TV le 15 décembre 2017. On l’interroge sur sa part de responsabilité dans l’échec de la gauche, du fait de sa position de frondeur pendant et après sa participation au gouvernement.

« Le mot fraude est… (on le corrige) fronde, pardon, excusez-moi, fronde, pardonnez-moi (« − Lapsus révélateur ! »), non révélateur ! Le mot fronde est inapproprié. Il y a une légitimité démocratique dans ce pays à discuter les choix. Et si je veux exercer une présidence forte, c’est parce qu’elle doit être indépendante des intérêts des puissants. »

Un lapsus qui avoue le caractère frauduleux de l’argument. Car son comportement de frondeur n’a certes pas contribué à fortifier la présidence de Hollande.

Vidéo à 6’42’’ : http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/primaire–gauche-le-replay-du-second-dbat-sur-bfmtv-partie-22-903461.html

jan 10, 2017
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?