Lapsus de Christophe Castaner : « Muriel Pinoteau »

Castaner lapsus PinoteauChristophe Castaner, porte-parole du Gouvernement Philippe, justifie au micro de BFM TV, le 4 juillet 2017, le fait que la ministre du Travail Muriel Pénicaud est maintenue au gouvernement, puisqu’elle n’est pas mise en examen par l’enquête préliminaire concernant la tenue en janvier 2016 d’une coûteuse soirée promotionnelle du high-tech français, lors du déplacement d’Emmanuel Macron (à l’époque ministre de l’Economie) au salon mondial de l’économie numérique à Las Vegas. Son organisation dans l’urgence avait été confiée, sans appel d’offres, à Havas par l’établissement public Business France que dirigeait alors Muriel Pénicaud.

« Et puis il y a eu une anomalie, un dépassement de marché public. Une procédure administrative a été engagée par Muriel Pinoteau. (…) Laissons faire l’enquête. »

Rappelons que les Pinoteau (Claude et Jacques) étaient des cinéastes français. Il devient visiblement difficile d’être le porte-parole d’un membre du gouvernement qui joue dans un mauvais film à l’heure délicate où elle doit défendre le projet de loi sur la modification du code du travail. Le lendemain 7 juillet, le parquet de Paris ouvrira une information judiciaire « contre personne non dénommée des chefs de favoritisme et recel de favoritisme ».

Vidéo à 0’ 16’’ : https://www.msn.com/fr-fr/divertissement/celebrity/castaner-sur-business-france-et-p%C3%A9nicaud-il-y-a-une-enqu%C3%AAte-laissons-faire-l%E2%80%99enqu%C3%AAte/vp-BBDKdNB

juil 10, 2017
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?