Lapsus d\’Alain Joyandet: \ »C\’était un communiste…un parti…\ » – 19 mars 2008

Alain Joyandet, député-maire (UMP) de Vesoul, vient d’être nommé, en mars 2008, secrétaire d’État à la Coopération et à la Francophonie du gouvernement Fillon sous la présidence de Nicolas Sarkozy. On l’interviewe au sortir de son premier Conseil des ministres.

Le journaliste. \ »– C’était un Conseil des ministres particulier aujourd’hui ?\ »
Alain Joyandet. \ »– C’était un communiste… un parti… Excusez-moi, je suis très très ému, c’était un Conseil des ministres
très dense.
\ »

Ambiance de Politburo au Conseil des ministres ? Ce sont en tout cas pour des pratiques dignes de la Nomenklatura soviétique qu’il devra démissionner en janvier 2010 : location, aux frais de l’État, d’un jet privé pour un voyage ministériel en Martinique, obtention d’un permis de construire illégal en vue d’agrandir sa maison. Son premier Conseil de ministres avait pourtant décrété, « par souci d’économie », la suppression du Haut Conseil de la coopération internationale.

mar 19, 2008
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?