Lapsus de Béji Caïd Essebsi \ »Le président français, François Mitterand\ »

\"EssebiBéji Caïd Essebsi, président de la République tunisienne, remercie les dirigeants étrangers présents à la marche contre le terrorisme organisée le 29 mars 2015 à Tunis, à la suite de l’attentat du musée du Bardo.

Je voudrais remercier le président français, Monsieur François Mitterrand…  (rires de l’auditoire puis accolade entre les deux présidents) C’est celui que je connaissais, de mon âge… M. François Hollande !

Les deux présidents tunisien et français se parlent aujourd’hui sur un pied d’égalité. Pourtant, en associant Bardo et Mitterrand, ce lapsus évoque le colonial « protectorat français ». Celui-ci dura depuis le traité « du Bardo » de 1881 jusqu’à l’Indépendance de 1956 (pour laquelle milita le jeune avocat Béji Caïd Essebsi), au terme de négociations initiées en 1954 par Pierre Mendès France et son ministre de l’intérieur, François Mitterrand.

Pour voir la vidéo :

http://www.jawharafm.net/fr/article/marche-contre-le-terrorisme-le-lapsus-de-beji-caid-essebsi-amuse-la-foule/92/22683

avr 3, 2015
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?