Lapsus de Bernard Kouchner: \ »Avec ce bourreau\ » – 18 mars 2010

\"\"Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes sous la présidence de Sarkozy, commente, en mars 2010, l’annonce faite par Jack Lang de l’ouverture d’un « bureau français » comme « structure permanente de coopération humanitaire, culturelle, linguistique » à Pyongyang.

\ »Avec ce bourreau… ce bourreau… c’est assez joli comme… oui, avec ce bourreau d’ailleurs, ouvrir un bureau pour faciliter l’accès des ONG, des associations. Est-ce que c’est possible ? Je n’en sais rien. L’ouverture ? Oui, nous allons le faire. Est-ce que ça permettra aux ONG françaises de s’approcher, d’avoir accès aux souffrances de cette population ? Je l’espère, c’est tout.\ »

Bernard Kouchner, ancien responsable socialiste et grande figure de l’action humanitaire qui inventa le droit d’ingérence, est-il en train de manger son chapeau pour rester un des ministres d’ouverture de Sarkozy ? La France est l’un des derniers pays européens à n’avoir jamais reconnu le régime dictatorial de la Corée du Nord ni entretenu de relations diplomatiques avec lui. Ce projet d’ouverture d’un bureau français à Pyongyang inquiète d’ailleurs Tokyo.

mar 18, 2010
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?