Lapsus de Gordon Brown: \ »Nous avons sauvé le monde\ » – 10 décembre 2008

Gordon Brown, Premier ministre britannique (travailliste), est interpellé, le 10 décembre 2008, à la Chambre des communes où l’opposition affirme que son plan de recapitalisation des banques, mené deux mois auparavant pour endiguer la crise financière, a échoué.

Gordon Brown. – \ »[Il fallait] sauver les banques qui, autrement, se seraient effondrées et non seulement nous avons sauvé le monde (hilarité et protestations des députés)… sauvé les banques ! (Énorme chahut que le speaker des Communes a le plus grand mal à calmer.) Nous avons non seulement travaillé avec les autres pays pour sauver le système bancaire mondial, mais aucun déposant n’a perdu d’argent au Royaume-Uni. […] L’opposition peut ne pas aimer le fait que nous ayons mené le monde à sauver le système bancaire, mais c’est le cas.\ »
David Cameron (chef de l’opposition). – \ »Eh bien, c’est désormais officiel, il est tellement occupé à parler de sauver le monde, qu’il a oublié les entreprises du pays qu’il gouverne. (Hilarité générale.)\ »

En octobre 2008, Gordon Brown avait pris l’initiative, soutenue par le président français Nicolas Sarkozy, d’appeler à un plan concerté entre les États européens pour fournir des garanties étatiques aux opérations des banques et prendre des mesures pour les recapitaliser (sept banques furent partiellement nationalisées en Grande-Bretagne). En 2007, le Parti travailliste avait lancé une campagne dont les affiches présentaient Gordon Brown avec le slogan : « Not flash, just Gordon », qui a le double sens de « Il ne clignote/parade pas, c’est juste Gordon » et de « Seulement Gordon et pas Flash Gordon », le héros de bande dessinée qui, précisément, sauve le monde.

déc 10, 2008
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?