Lapsus de Jean-Marie Le Pen: \ »Le destin n\’est pas inéluctable\ » – 16 avril 2007

\"\"Jean-Marie Le Pen, président du Front national, s’adresse à ses troupes, en avril 2007, alors qu’il est candidat aux élections présidentielles. Il se fait fort de redresser la France.

\ »Homme de foi, je crois avec passion que le destin n’est pas inéluctable.\ » [déclin]

Son propre « destin déclinant » semble, quant à lui, inéluctable. Sous la conduite d’un leader vieillissant et trop provocateur, le FN est resté un parti extrême et isolé, comme vient encore de le confirmer le souverainiste Philippe de Villiers, en refusant ses propositions d’alliance.

avr 16, 2007
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?