Lapsus de Manuel Valls : « Moi j’ai fait le doigt »

Lapsus VallsManuel Valls, Premier ministre, répond aux questions au gouvernement au Sénat, le 26 mai 2016, journée de manifestation pour le retrait de la loi El Khomri sur la réforme du code du travail, alors que les centrales nucléaires se sont jointes au mouvement de blocage énergétique orchestré par la CGT depuis plusieurs jours dans les dépôts de carburant, les raffineries et les installations portuaires.

« Et au fond ce qui est en jeu, c’est une conception de la démocratie sociale, du dialogue social. Moi j’ai fait le doigt… j’ai fait le choix du dialogue responsable avec l’ensemble des partenaires sociaux, pendant plusieurs jours, avec la ministre du Travail. (…) Des syndicats réformistes ont accepté le compromis que nous avons bâti ensemble, des organisations l’ont refusé. »

En entendant le Premier ministre traiter la CGT de « syndicat minoritaire » et affirmer qu’il n’y aura pas de retrait de la loi, c’est bien un « doigt » (d’honneur) que les contestataires estimeront se voir adresser par un Gouvernement apparemment bien décidé à aller jusqu’au bout du rapport de force.

Vidéo à 6’55’’ sur :
http://videos.senat.fr/video/videos/2016/video33371.html

mai 27, 2016
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?