Lapsus de Nicolas Sarkozy: \ »En Allemagne…en Alsace\ » – 18 janvier 2011

Nicolas Sarkozy, président de la République, lors de la Cérémonie des voeux présidentiels au monde rural, en janvier 2011, qui se déroule dans le Bas-Rhin à Truchtersheim (2 373 habitants), commune dont Justin Vogel (UMP) est maire depuis mars 2001.

\ »Je peux accepter les distorsions de concurrence avec la Chine et avec l’Inde, pas avec l’Allemagne. […] Et je ne le dis pas simplement parce que je suis en Allemagne… je suis en Alsace. (Sous la bronca de la salle qu’il ne parvient pas à calmer de son geste autoritaire de la main, il poursuit sur le mode de l’autodérision.) C’est là où vous voyez que j’ai raison de m’investir dans le chantier de la dépendance.\ »

Sarkozy vient d’évoquer le chantier qu’il veut lancer pour une prise en charge de la dépendance du grand âge. L’Alsace, qui s’est ralliée à la France dès la Révolution, a particulièrement souffert durant les périodes d’occupation allemande (de 1871 à 1918 et durant la Seconde Guerre mondiale). Historiquement patriotes, les Alsaciens ont donc de bonnes raisons d’être susceptibles quand on se saisit du prétexte de leur dialecte germanique ou de leur accent pour les assimiler à des Allemands.

jan 18, 2011
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?