Lapsus de Philippe de Villiers : \ »Les oies … les voix\ » – 9 avril 1995

Philippe de Villiers, candidat à l’élection présidentielle du Mouvement pour la France (MPF), s’adresse aux militants réunis en meeting, en avril 1995.

\ »Il faut aller chercher les voix, les voix des hésitants, les voix des naïfs, les oies, les voix… (Il rit, ainsi que l’assemblée.) Hélas, pas les oies du Capitole qui avertissent mais les oies qui moutonnent…\ »

Il a fondé ce parti de droite souverainiste après avoir quitté l’UDF en 1994. En tout cas, les « oies » ne se sont pas laissé plumer : avec seulement 4,7 % des voix à l’issue du premier tour, il ne pourra pas se faire rembourser ses frais de campagne.

Source : 19/20 France 3 – 9 avril 1995 – Document INA

avr 9, 1995
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?