Lapsus de Ronald Reagan: \ »Les faits sont stupides\ » – Août 1992

\"\"Ronald Reagan, ex-président des États-Unis, intervient, en août 1992, devant la Convention nationale des Républicains pour soutenir George H. W. Bush (père). Il scande son discours du leitmotiv suivant :

\ »Les faits sont stupides.\ » [têtus]

Reagan se trompe en citant John Adams, premier vice-président et deuxième président des États-Unis : « Les faits sont têtus (Facts are stubborn things). Quels que soient nos désirs, nos inclinations, quoi que nos passions nous dictent, rien de tout cela ne peut altérer l’évidence des faits. » Les réactions des médias sont vives : « De nombreuses célébrités ont peu d’intérêt pour l’Histoire. Voir Reagan : “Les faits sont stupides” (New York Times) ; “Reagan a lui-même été stupide” (Dallas Morning News). » Deux ans plus tard, Reagan informera le pays de sa maladie d’Alzheimer, diagnostiquée dès cette année 1992.

août 1, 1992
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?