Lapsus d'Edouard Philippe :" mes chers collègues, – oh, pardon ! – permettez-moi, Mesdames et Messieurs les députés..." Lapsus Politicus Lapsus d'Edouard Philippe :" mes chers collègues, – oh, pardon ! – permettez-moi, Mesdames et Messieurs les députés..."

Lapsus d’Edouard Philippe : « permettez-moi, mes chers collègues, – oh, pardon ! – permettez-moi, Mesdames et Messieurs les députés… »

Edouard Philippe chers collèguesEdouard Philippe, Premier ministre, répond, le 28 mars 2018 à l’Assemblée nationale, à la question posée au Gouvernement par Ramlati Ali (LRem) récemment réélue à Mayotte, DOM en grève générale depuis plusieurs semaines du fait d’une insécurité croissante liée à la massive immigration clandestine comorienne.

Chacun sait, Madame la Député, les conditions de grande tension qui ont prévalu pendant la période électorale et au moment-même du scrutin. Et permettez-moi, mes chers collègues, – oh, pardon ! – permettez-moi, Mesdames et Messieurs les députés… Excusez-moi, pardon, pardon !

Durant la précédente législature Edouard Philippe a été député de Les Républicains, parti qui l’a exclu en octobre 2017 pour avoir accepté de devenir Premier ministre du président Macron. Quand bien même il aurait renoncé à son mandat de maire du Havre pour se représenter et aurait été élu, un ministre ne peut pas rester député.

Vidéo du lapsus à 10’14’’ sur: http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/president-magnien-ces-lapsus-qui-font-rire-l-assemblee-nationale-2903-1052915.html

mar 29, 2018
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?