Lapsus de Stéphane Le Foll : « Bruno Relou »

Stéphane Le Foll LapsusStéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et porte-parole du Gouvernement, est interrogé, le 25 mai 2016 à l’Elysée après le Conseil des ministres, sur la proposition de Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée nationale, de revenir sur l’article 2 de la loi El Khomri sur le Travail afin qu’une branche professionnelle donne son autorisation a priori (et non a posteriori comme prévu) de mener des négociations dans une entreprise relevant d’elle. Cet article est précisément considéré comme un casus belli par la CGT, qui se dit décidée à continuer de bloquer le pays (dépôts de carburant, raffineries, centrales nucléaires, transports) jusqu’à l’abandon complet de la loi.

« Bruno Relou est revenu sur un amendement qui était celui qui avait été proposé par Christophe Sirugue – je m’en rappelle très bien, je vais être très précis – au moment où, à Matignon, était recherché un accord avec les « frondeurs ». C’est de cet amendement dont il s’agit. Mais il n’a jamais été question, mais il n’est pas question de revenir sur ce fameux article 2 et sur l’idée qu’on donne, à condition qu’il y ait un accord majoritaire, des possibilités de négocier des accords dans les entreprises. (…) Il y a un contrôle de la branche a posteriori. »

Christophe Sirugue, rapporteur PS sur la loi El Khomri, était parvenu à faire évoluer le texte mais pas assez au goût des « frondeurs » PS qui, loin de rentrer au bercail, ont tenté de déposer une motion de censure contre le Gouvernement et menacent de recommencer quand le texte reviendra du Sénat. Stéphane Le Foll a donc quelques raisons de trouver que Bruno Le Roux est « relou » (lourd en verlan) de souffler sur les braises d’un débat clos, au risque de faire exploser la majorité.

Vidéo à 17″33 :


Point de presse de Stéphane Le Foll, le 25 mai… par elysee

mai 27, 2016
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?