Un lapsus qui dégomme tous les François : Copé, Hollande, Fillon … – 16 décembre 2011

Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP et maire de Meaux, est l’invité de Parole directe sur TF1, le 16 décembre 2011. On lui demande qui sera le chef de la majorité durant la campagne présidentielle : lui ou le Premier ministre ? A quoi il répond en plaidant pour le rassemblement pour enchaîner au plus vite sur l’« extrême ambigüité » de François Hollande, notamment pour ce qui concerne l’âge de départ à la retraite.

(Lapsus à 15\’30\’\’ dans la vidéo)

Sur la question de la réforme des retraites, on a eu cette semaine… Heureusement que François Fillon et Xavier Bertrand ont mis les choses au point pour rappeler, après cet aller-retour, que François Fillon [Hollande] nous propose quand même la retraite à 60 ans pour ceux qui ont 18 ans ! [qui ont commencé à 18 ans]

Question ambigüité, Jean-François Copé s’y connaît. Ce lapsus semble couronner ici ses ambitions à peine voilées. Il est notoire qu’il vise la présidentielle en 2017. Oserait-on avancer l’idée qu’un échec de son camp en 2012 lui donnerait plus de chances d’y parvenir qu’un deuxième mandat de Sarkozy ? Son attitude « bienveillante » vis a vis de Rachida Dati en conflit ouvert (sur l’investiture de la 2ème circonscription de Paris) avec le Premier Ministre – autre possible candidat en 2017 – est pour le moins la aussi susceptible d’en accréditer l’idée.

Source : Parole Directe sur TF1 / 16 décembre 2011

déc 16, 2011
Patrick Levy-Waitz

Vous cherchez un lapsus ?